Conduit d’évacuation chaudière gaz – Les solutions en rénovation

Source : Conduit d’évacuation chaudière gaz (EVAPDC) : les solutions en rénovation | GRDF Cegibat


Quelles chaudières pour la rénovation ?

La Directive Européenne Eco-conception (Energy related Products – ErP) fixe des exigences de rendement minimal pour les appareils de chauffage/ECS : ces produits doivent présenter un rendement minimal saisonnier de 86% PCS depuis le 26 Septembre 2015. De plus, une seconde exigence, sur les émissions de NOx (56 mg/kWh PCS), sera applicable à partir du 26 septembre 2018.

Au vue des difficultés techniques de rénovation en logement collectif, la Commission Européenne a créé une « exception B1 » à travers le règlement 813/2013 qui fixe l’exigence de rendement saisonnier à 75% pour les chaudières de Type B1 (chaudière de type B équipé d’un coupe tirage) spécifiquement conçues pour être raccordées à un conduit commun collectif. Sont concernées :

les chaudières de type B1 chauffage seul de puissance thermique nominale ≤ 10 kW
les chaudières de type B1 mixte de puissance thermique nominale ≤ 30 kW

L’exigence sur les NOx reste elle inchangée pour ce qui concerne les chaudières de type B1, ceci signifie que seules les chaudières B1 de type « bas NOx» (≤ 56 mg/kWh PCS) pourront être installées à compter de septembre 2018.

Les produits de nouvelle génération (à condensation) permettent d’ores et déjà de répondre à ces exigences. Mais lors de remplacement de chaudières raccordées sur conduit maçonné ou VMC gaz, les conduits d’évacuation des produits de combustion ne sont pas, pour la plupart, compatibles avec les fumées de ces chaudières, qui du fait de la faible température de leur fumée, présentent un risque fort de condenser dans le conduit de fumée. Ainsi, la réglementation interdit de raccorder une chaudière basse température ou condensation sur un conduit maçonné (arrêté du 02/08/1977 faisant référence au DTU 24.1).

En VMC gaz, (selon la norme NF DTU 68.3 P1-1-2), seules les chaudières VMC gaz (B13) standard ou basse température sont autorisées. La solution chaudière à condensation sur VMC gaz nécessiterait un agrément ministériel, ce qui n’est pas à l’étude actuellement.

De plus, la chaudière à condensation ne permet plus de ventiler la pièce dans laquelle se trouvait l’ancienne chaudière à coupe-tirage, il est donc nécessaire de passer à un système de ventilation mécanisée plus performant.

La rénovation d’appareils individuels gaz par des appareils à condensation, nécessite donc la prise en compte de deux aspects clés pour l’évacuation des conduits de chaudière gaz :

S’assurer de la compatibilité de la solution choisie avec la condensation et la ventilation, veiller à conserver notamment lorsque celle-ci était assurée par l’ancien appareil à gaz.